Compte rendu du workshop « Slave Trade in the Indian Ocean and Indonesian Archipelago Worlds (16th to 19th Century) »

Les 10 et 11 novembre a eu lieu le workshop  « Slave Trade in the Indian Ocean and Indonesian Archipelago Worlds (16th to 19th Century): New Research, Results and Comparisons » organisé par Matthias van Rossum, Titas Chakraborty et Ulbe Bosma à l’Instituut voor sociale geschiedenis (Institut pour l’histoire sociale – IISG) à Amsterdam. Les principaux axes étaient le volume, la dynamique et les sources de la traite des esclaves dans l’océan Indien.

Le but était de commencer à répondre à certaines questions, même des plus basiques, sur lesquelles nous n’avons que peu de connaissance. En effet, on sait encore peu de choses sur les origines des captifs, la répartition des sexes et des âges ni sur le nombre d’esclaves qui ont été victimes de la traite. Ces différents axes ont permis de croiser les sources concernant le rôle des acteurs, Européens et locaux, dans le temps et l’espace et a révélé la complexité des réseaux commerciaux multidirectionnels liant les quatre coins de l’océan Indien. Dans ce même sens quelques nouvelles méthodes pour estimer le volume ont vu le jour.

Les organisateurs ont réussi leur pari à faire venir quelques grands spécialistes tels que Richard B. Allen, Nigel Worden et Preben Kaarsholm. Ensemble avec une nouvelle génération de chercheurs des discussions très fructueuses ont eu lieu sur un sujet qui commence à recevoir de plus en plus d’attention du monde scientifique entier. Notamment sur l’avenir de cette discipline qui cumulera dès demain davantage de recherche, mais surtout d’unir les forces individuelles en croisant les différentes sources, ainsi que les diffnstitutionnelles comme avec la nécessité de créer une base de données sur la traite des esclaves. Cela  devrait se concrétiser au sein de l’IISG dans quelques années.

Ce workshop ne doit pas être vu comme un événement isolé et unique. C’est un premier pas vers l’avenir car déjà, un prochain workshop a été planifié en Suède pour septembre 2017 dont le thème sera les connexions entre l’asservissement et le commerce des esclaves.

Rafaël Thiébaut


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *