3 juin 2016 : Journée d’Hommage à Stephen Ellis (IEA – Paris)

Hommage à Stephen Ellis

Journée d’étude organisée par Solofo Randrianja (Institut d’Études Avancées de Paris), Pierre Boilley (Institut des Mondes AFricains, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Didier Nativel (Université Paris-Diderot) et Samuel F. Sanchez (IRD).

L’historiographie de Madagascar et l’africanisme ont perdu un de leurs illustres contributeurs. Stephen Ellis (13 juin 1953 – 29 juillet 2015) nous a quittés.
Alors qu’il terminait son travail sur les Menalamba à Oxford à la fin des années 1970, le séminaire de Françoise Raison-Jourde de l’Université Paris VII – l’un des rares lieux de formation doctorale sur l’histoire de Madagascar à Paris – l’accueillit pour l’entendre y exposer son travail et se confronter à une historiographie dominée par des chercheurs malgaches et français. Ces échanges  faisaient, bien sûr partie de l’air du temps, notamment grâce aux travaux de Jean-François Bayart  qui se référaient, de manière pionnière, à la littérature anglophone, bien avant qu’internet puis les plateformes comme JSTOR rendent ces travaux plus accessibles.
A la différence des générations de chercheurs précédentes, cette ouverture dont Stephen Ellis était porteur l’amena, à travers les hasards de la profession et ses propres inclinations, à embrasser d’autres aires géographiques et à convoquer différentes disciplines. Mais il le fit toujours avec le souci d’apporter, à sa manière, sa contribution ouverte et critique, empreinte de  l’engagement d’un homme de foi. Season of rains, Africa in the world, préfacé par Desmond Tutu, en est une illustration. Cette démarche n’a été possible que grâce à une connaissance profonde des réalités africaines complexes, loin des modes intellectuelles.
Spécialiste de l’Afrique australe et de l’Ouest, Stephen Ellis n’a jamais délaissé pour autant Madagascar. En témoigne l’ouvrage rédigé avec Solofo Randrianja, Madagascar, a short history, salué comme un apport important, en langue anglaise, à l’histoire de l’Afrique et de l’océan Indien, et qualifié par ses auteurs de cinquante ans cumulés d’expériences d’historiens professionnels
La journée d’étude organisée au sein de l’Institut d’Etudes Avancées est l’occasion de revenir sur les multiples domaines de compétences de Stephen Ellis, historien et politiste à l’œuvre érudite et prolifique, que l’African Studies Center de Leyde considère comme le plus éminent de ses chercheurs.

Programme

8h45 : accueil

9h-9h15 – Introduction
Solofo Randrianja, Didier Nativel, Samuel Sanchez

9h15-10h45 – Table ronde 1 : Passé et présent
Rafael Thiebaut : «’New light from old sources’, les travaux de Stephen Ellis sur Madagascar avant le XIXe siècle »
Samuel Sanchez : « Stephen Ellis et l’histoire de Madagascar dans la longue durée. Périodisations et approches transrégionales »
Didier Nativel : « Enquêter sur l’ANC. Démarche et échos »
Discutant(e) : Solofo Randrianja

10h45-11h – Pause

11h-12h30 – Table ronde 2 : Le pouvoir du religieux
Gerrie ter Haar : « Spirits and Power: Religion and Politics in the work of Stephen Ellis »
Marie Miran-Guyon : « Begré, gloire et mort d’un dieu africain, ou l’ »action rituelle » comme source historique »
Françoise Raison-Jourde : « Les dimensions religieuses du mouvement menalamba »
Discutant(e) : Chibuike Uche

12h-30-14h – Pause

14h-15h30 – Table ronde 3 : Questionner l’Etat
Pierre Boilley : « L’arbitraire en question, Etats et frontières en Afrique »
Solofo Randrianja : « Le passage de la royauté concentrique à l’Etat wébérien, un non-dit de Madagascar, a short history »
Jean-François Bayart : « Entre criminalisation de l’Etat et guerres civiles : Stephen Ellis, un homme de sources »
Discutant(e) : Richard Banegas

15h30-15h45 – Pause

15h45-17h15 – Table ronde 4 : Présentation du dernier ouvrage de Stephen Ellis, This Present Darkness. A History of Nigerian Organized Crime, Hurst, 2016
Gerrie ter Haar, Solofo Randrianja, Jean-François Bayart, Marc-Antoine Pérouse de Montclos, Chibuike Uche (ASC Leiden), Richard Banegas, Laurent Fourchard

17h15 – Conclusion de la journée
Présentoir de Hurst et de Karthala avec vente de livres

 

http://www.paris-iea.fr/fr/evenements/journee-d-etude-en-hommage-a-stephen-ellis

Appel à candidature (masters, doctorants) : Université d’hiver austral en Sciences Sociales à Madagascar juil. 2016

« Tam Dao Mada » – 2016

Université d’hiver austral en Sciences Sociales à Madagascar

Gouvernance, Institutions et rôle des élites : Approches méthodologiques et transversales

 15 – 22 juillet 2016

Dans le cadre de la formation régionale intitulée « Tam Dao Mada (TDM) : Université d’hiver austral en sciences sociales à Madagascar » visant le renforcement des capacités méthodologiques en sciences sociales, veuillez trouver ci-joint un appel à candidature lancé en direction des étudiants en master, doctorants, chercheurs universitaires et praticiens du développement.

La première édition de Tam Dao Mada se déroulera sur deux sites :

deux journées de plénières du 15 au 16 juillet 2016 à Antananarivo

Puis cinq journées d’ateliers méthodologiques du 17 au 23 juillet à Antsirabe

– ATELIER 1 : Élites, pouvoir et citoyens : approches socio-économiques

– ATELIER 2 : Notabilités et pouvoirs : méthodes pour l’Histoire, la mémoire, et le patrimoine

Le programme provisoire et le synopsis des ateliers est joint à cet appel.

Les documents sont téléchargeables en bas du billet et seront également disponibles sur le site web de l’UMR 225 DIAL (IRD – Univ. Paris Dauphine), organisatrice de la manifestation : http://www.dial.ird.fr/universite-d-hiver-austral-en-sciences-sociales-a-madagascar.

Les dossiers de candidatures doivent être envoyés à tam-dao-mada@dial.prd.fr  au plus tard le 5 juin 2016.

Le comité d’organisation

DOCUMENTS A TELECHARGER POUR CANDIDATER :

Formulaire de candidature NOM_PRENOM_AtelierX1ou2

Tam Dao Mada – Université d’hiver austral en sciences sociales à Madagascar – 2016 –

Tam Dao Mada 2016 – Appel à candidature

 

 

 

Madagascar Workshop 2016 (Avignon-Univ. Mc Gill)

Workshop Overview

May 27-28: The workshop will include panel presentations, a thematic plenary session (topic TBD), a graduate student seminar and two keynote speakers.

Keynote speakers:  Dr. Sophie Blanchy (CNRS, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative/CNRS-Université de Paris Ouest Nanterre) and Dr. Jean-Aimé Rakotoarisoa (INALCO/l’Institut de Civilisations de l’Université d’Antananarivo).

Graduate Seminar: A seminar for graduate students will be held on May 28.

 

Voir sur le site de l’IOWC :

Programme

 

Séminaire Paris 7 – 19 mai : Laurence Pourchez, « Refaire le corps de l’enfant en société créole »

La prochaine séance du séminaire « Histoire des sociétés du sud-ouest de l’océan Indien » aura lieu ce jeudi 19 mai de 17h à 19h.

Laurence Pourchez (INALCO-CESSMA) y présentera une communication intitulée : « Refaire le corps de l’enfant en société créole ».

Informations pratiques :

  • Jeudi 19 mai, 17h-19h
  • Olympe de Gouges, 8 place Paul Ricœur, 8e étage, salle 864 (métro F. Mitterrand, L. 14)

 

 

Bourses de thèses à l’IRD

Bourses de thèse IRD destinées au titulaires de Master

L’IRD lance un nouvel appel à projets dans le cadre du programme  Allocations de recherche pour une thèse au Sud  (ARTS), l’un des programmes d’appui au renforcement et à la consolidation des potentiels de recherche dans les Suds, mis en œuvre par l’IRD.
À travers ce programme, l’IRD entend contribuer à la formation initiale des personnels scientifiques des pays du Sud.

Les bourses de thèse « ARTS » sont destinées à soutenir des doctorants des pays du Sud  qui réalisent une thèse dans le cadre d’un partenariat entre une équipe de recherche du Nord et une équipe de recherche du Sud leur garantissant un encadrement et un environnement de travail de qualité et, par là même, à renforcer les capacités de recherche de ces pays.

L’objectif est de préparer de jeunes chercheurs à intégrer, au terme de leur thèse, le système d’enseignement supérieur et de recherche d’un pays du Sud.

Date limite 31 mai 2016

http://www.ird.fr/arts