10 oct. – soutenance de thèse d’E. Rossé

Le 10 octobre prochain, Elisabeth Rossé soutiendra sa thèse en vue de l’obtention du doctorat en anthropologie, préparée à l’université Paris Ouest Nanterre la Défense et au Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) sous la direction de Sophie Blanchy :

« Ancestralité et migrations urbaines. Le cas des Tandroy de Toliara (Madagascar) »

La soutenance aura lieu le lundi 10 octobre 2016 à 14h en salle B15 (Bâtiment B), sur le campus de l’université Paris Ouest Nanterre la Défense.

Le jury sera composé de :

  • M.  Michael LAMBEK, professeur, University of Toronto Scarborough, Canada (rapporteur)
  • M. Solofo Randrianja, professeur, Université de Toamasina, Madagascar (rapporteur, ne pourra être présent)
  • M. Marc-Eric GRUENAIS, professeur, Université de Bordeaux
  • M. Michael HOUSEMAN, Directeur d’études, Ecole pratique des hautes études
  • M. Laurent BERGER, maître de conférences, Ecole des hautes études en sciences sociales
  • M. Nicolas PREVOST, maître de conférences, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

Résumé :

Cette thèse traite de la manière dont les Tandroy, population originaire de l’extrême Sud de Madagascar, produisent leurs identités collectives en situation de migration urbaine dans la ville de Toliara. Les Tandroy, qui vivent depuis près d’un siècle en état de circulation à travers l’île, sont le plus souvent assignés à un statut de migrants précaires, pour lesquels la ville demeure un espace étranger. Je montre, à travers une ethnographie de situations rituelles, comment la migration peut être considéré comme un espace de transition, dans lequel se joue le passage d’un état de mobilité à un état d’ancrage. Je montre également comment ce passage implique la remise en cause d’une identité collective construite avec la colonisation et cristallisée au début des années 1970, époque où éclate dans le Sud une révolte paysanne menée par Monja Jaona, leader politique tandroy d’envergure nationale. Mes enquêtes se situent dans deux domaines, celui de la politique et celui de la possession. Dans les deux cas, l’ancrage en ville s’exprime de manière paradoxale à partir du maniement de symboles ancestraux pourtant fragilisés par le phénomène migratoire et jugés inadaptés à l’espace urbain : le poteau sacrificiel hazomanga et l’esprit de possession kokolampo. Je m’intéresse à la manière dont ces éléments participent à l’élaboration de constructions symboliques confrontant des catégories identitaires articulées à l’expression d’une mémoire collective, et je porte une attention particulière à la musique produite dans les situations ethnographiées, laquelle peut amener à une forme alternative de relation à l’identité collective, favorisant l’expérience de l’ancrage.

Colloque : L’engagisme dans les colonies européennes, XIXe-XXIe s. (Nantes, 20-21 oct.)

A l’initiative de Virginie Chaillou-Atrous, un colloque international consacré à l’engagisme dans les colonies européennes aura lieu à Nantes, les 20 et 21 octobre prochains, au château des Ducs de Bretagne. Plusieurs communications concernent l’océan Indien, en particulier :

  • Michèle Marimoutou (CRHIA, Université de Nantes), « Survivre dans les lazarets de quarantaine des Mascareignes au XIXe siècle »
  • Satyendra Peerthum (University of Mauritius / Aap ravasi Ghat Trust Fund), “‘Determined and Relentless’: A study of the resistance, community and Identity formation, and the woldviews of the Mozambican Liberated Africans in Mauritius with comparative perspectives during the age of indenture (1856-1914)”
  • Lou Kermarrec (CEIAS, EHESS), « Jardins, savoirs et transmission : le rapport au végétal dans les dynamiques identitaires et mémorielles des Indiens de la Guadeloupe et de La Réunion »
  • Son Excellence l’ambassadrice Manju Seth, “Identity, culture, religion and communitarian attitudes, transmission process, memories amongst the Indian indentured labour and their descendant in Reunion island”
  • Corinne Forest (Aapravasi Ghat Trust Fund, Ile Maurice), « Patrimoine et mémoire à l’Ile Maurice : l’Aapravasi Ghat, site du patrimoine mondial au cœur des dynamiques de restitution du passé colonial »
  • Mathieu Claveyrolas (CNRS), « La plantation mauricienne comme lieu de mémoire : histoire collective et histoire individuelle des descendants d’engagés au XXe siècle »
  • David Gagneur (IHOI, Département de La Réunion), « Un lieu de mémoire virtuel ? L’apport des sources iconographiques à l’histoire de l’engagisme : l’Iconothèque historique de l’océan Indien »
  • Jessica Play (Lazaret de La Grande-Chaloupe, Département de La Réunion) : « Restauration et réhabilitation des lazarets de La Grande-Chaloupe »
  • Nadia Dutreuil (Lazaret de La Grande-Chaloupe, Département de La Réunion) : « Médiation culturelle au sein du Lazaret de La Grande Chaloupe »

Informations complètes via ce lien.

Programme détaillé.

Colloque : Cartographies du sud-ouest de l’océan Indien (Saint-Denis, 15 sept.)

Ce 15 septembre a lieu à l’université de Saint-Denis de la Réunion un colloque consacré aux ressources cartographiques concernant le sud-ouest de l’océan Indien, faisant intervenir chercheurs et professionnels des archives et de la documentation.

Pour information, le programme est à suivre :

Table 1 : Histoires…

Présidence : Xavier LE TERRIER

  • La représentation du sud-ouest de l’océan Indien dans les mappemondes arabo-persanes d’avant le XVIe siècle. (Serge BOUCHET )
  • Les cartes anciennes de La Réunion. Quelle histoire, quelles perspectives ?  (Christian GERMANAZ)
  • La carte, objet civilisationnel ? L’expression cartographique dans le champ des études de civilisation, l’exemple du Sri Lanka . (Vilasnee TAMPOE)
  • L’histoire contemporaine de La Réunion à travers les cartes topographiques. (Fabien BRIAL)

Table 2 : Ressources…

Présidence : Marcel-Alain VAUTHIER

  • Les cartes du sud-ouest de l’océan Indien aux Archives nationales d’outre-mer. ( Béatrice OLIVE)
  • Les ressources cartographiques sur l’océan Indien aux Archives départementales de La Réunion. ( Damien VAISSE)
  • Les ressources cartographiques sur l’océan Indien conservées par les institutions malgaches. ( Bodoarimanana RAMAMBAHASINA)

Table 3 : Pratiques cartographiques contemporaines…

Présidence : Télésphore BROU

  • Cartographie et volcan. De l’image à la science. ( Nicolas VILLENEUVE)
  • « Faire » des cartes pour l’édition scientifique : entre contraintes et évolutions. (Emmanuel MARCADÉ)
  • Les Mascareignes : des ateliers de toponymes. ( Jean-Cyrille NOTTER)
  • La cartographie des espaces maritimes au prisme de la géographie scolaire. ( Sylvain GENEVOIS)

Table 4 : De l’atlas…

Présidence : François TAGLIONI

  • L’Atlas historique du sucre Xavier. ( LE TERRIER)
  • L’Atlas de La Réunion (CEGET/CNRS). ( Wilfrid BERTILE)
  • Présentation du montage du projet d’Atlas de La Réunion dans le sud-ouest de l’océan Indien, du point de vue de l’instance régionale ( David LORION)
  • Un atlas pour la Nouvelle-Calédonie. ( Jean-Christophe GAY)

programme-gs-def-web

Parution : Le travail colonial. Engagés et autres main-d’oeuvre migrantes dans les empires 1850-1950

nouvelle-image-1

Vient de paraître chez Riveneuve éditions:

Plusieurs articles sur l’océan Indien dans cet ouvrage.

Le travail colonial. Engagés et autres mains-d’oeuvre migrantes dans les empires
1850-1950

 Sous la direction d’Eric Guerassimoff et Issiaka Mande

L’histoire du travail colonial s’est développée vigoureusement dans les pays du Sud depuis la fin du XXe siècle. Elle replace au centre la figure du colonisé, non seulement comme victime, mais aussi comme agent à part entière des sociétés coloniales. C’est dans cette dernière perspective que les contributions réunies dans le présent volume veulent s’inscrire. Ces études soulignent spécialement l’expérience de l’engagisme, la forme dominante entre 1850 et 1950, de ces relations de travail, examinent avec attention les moyens déployés par les engagés pour s’adapter à la coercition, ou bien y résister, et parfois, tourner les circonstances à leur avantage, dans les espaces coloniaux diversifiés (Antilles, océan Indien, Asie, Pacifique). Situées au carrefour de la recherche récente en histoire des migrations internationales au Sud et en histoire globale du travail, ces études ambitionnent de préciser le rôle joué par les institutions, les employeurs et l’intervention des migrants eux-mêmes dans la constitution des marchés coloniaux du travail.

Eric Guerassimoff, historien, professeur de civilisation chinoise moderne au sein de l’UFR Langues et Civilisations de l’Asie Orientale (LCAO) de l’université Paris-Diderot, est membre du CESSMA UMR UPD/IRD 245. Ses recherches portent sur l’histoire moderne de l’émigration chinoise.

 Issiaka Mande, historien, professeur au département de science politique de l’Uqam (Montréal, Canada) est membre du Cirdis et du Cessma (UMR 245 IRD/UPD). Il s’intéresse à l’histoire socio-économique de l’Afrique contemporaine.

 

Appel à articles pour un ouvrage collectif sur l’océan Indien occidental

Appel à articles pour l’ouvrage collectif « Anthropologie d’une médecine en développement dans l’océan Indien occidental. Des soins ancestraux aux nouvelles pratiques thérapeutiques »

Les propositions sont attendues au plus tard le 30 septembre et doivent être envoyées à Delphine Burguet (burguet.delphine@gmail.com) et Pierrine Didier (pierrine.didier@gmail.com)

Lire la suite