Pauline Monginot, “Le corps en art : corps représentés, corps des artistes, à Madagascar pendant la période coloniale”

Dans le cadre du séminaire Sociétés de l’océan Indien (Université Paris Diderot – Paris 7/CESSMA), le jeudi 15 octobre, à 17h, Pauline Monginot (Université Paris Diderot – Laboratoire CESSMA), doctorante en histoire, présentera une communication intitulée : “Le corps en art : corps représentés, corps des artistes (Madagascar, période coloniale)“.

Résumé : Dans cette contribution, nous nous intéresserons à la manière dont les malgaches sont représentés dans les œuvres picturales de la période coloniale. Traiter de la question du modèle nous permettra alors de considérer le corps comme un objet esthétisé par le regard occidental autant que les bouleversements suscités par cette approche. En effet, les artistes malgaches, en s’appropriant la représentation d’un corps qui, sous leurs pinceaux, n’est plus celui de l’altérité, interrogent le rapport d’une société à son image. Se posent alors les questions de pudeur, de réserve autant que de mise en scène et de détermination de soi.

Informations pratiques :

Date: Jeudi 15 octobre, 17h-19h

Lieu : Université Paris 7 – D. Diderot, Immeuble Olympe de Gouges, Place Paul Ricoeur, Paris 13ème, 8ème étage, Salle 864


Ce contenu a été publié dans Billets, Compte rendu des séminaires par Violaine Tisseau. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Violaine Tisseau

Chargée de recherche au CNRS au sein de l'IMAf (UMR 8171). Spécialisée en histoire sociale, elle a soutenu en 2011 une thèse d'histoire, à l'université Paris Diderot et publiée chez Karthala en 2017 (Être métis en Imerina (Madagascar), aux XIXe et XXe siècles). Elle poursuit actuellement des recherches sur l'histoire de la famille dans l'île et sur les travailleurs et travailleuses domestiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.