Compte rendu du Premier colloque francophone d’anthropologie de la santé à Madagascar

Les 14, 15 et 16 mars 2016, s’est tenu le premier colloque francophone d’anthropologie de la santé à Madagascar, intitulé « La santé des femmes et des enfants : des soins domestiques aux politiques publiques ».

Durant ces trois journées qui se sont déroulées à l’Institut français de Madagascar et à l’Institut Pasteur de Madagascar, à Antananarivo, le colloque a réuni des étudiants, jeunes chercheurs et chercheurs confirmés autour de la thématique des soins chez la mère et l’enfant. Cette question construite selon une approche anthropologique a cependant été travaillée en fonction de données qualitatives et quantitatives. Ainsi, les intervenants au colloque se sont saisis des sciences sociales dans leur ensemble pour rendre compte des situations sanitaires et des pratiques de soins sur la Grande île.

Sept panels ont structuré le colloque : « Enfance et soins domestiques » ; « Posture anthropologique et réflexivité » ; « La santé des femmes au prisme des systèmes de soins » ; « Culture, soins et santé publique » ; « Structures de soins et relations soignants-soignés » ; « Offres thérapeutiques et usages pluriels » ; « Politiques publiques de santé et réalités du terrain » ainsi que des conférences majeures qui ouvraient et clôturaient les sessions.

Le colloque a permis la rencontre de chercheurs de divers horizons et appartenances, signe de la dimension internationale de l’événement. Cet aspect a donné la possibilité d’échanges productifs et riches en débats entre des intervenants malgaches, français, belges, canadiens… réunis également à l’occasion de la semaine de la langue française et de la francophonie. L’organisation du colloque à Madagascar a dynamisé la participation locale des étudiants, chercheurs et acteurs de la santé publique malgache, un intérêt commun qui a été visible par l’engouement du public.

Les aspects pluridisciplinaire et international ont permis d’aborder des approches conceptuelles, notamment par l’intermédiaire des intervenants étrangers invités qui ont donné des outils de lecture analytique en se référant à d’autres sociétés. La rencontre des anthropologues qui s’intéressent à la santé dans toutes ses composantes, a donné lieu à des échanges qui concernaient à la fois les méthodes d’enquête, les postures de la recherche anthropologique et les axes d’étude à privilégier.

Delphine Burguet

http://www.pasteur.mg/colloqueanthroposante


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.