Université d’hiver austral en Sciences Sociales à Madagascar Tany Vao Mada 2018 : Dead Line 20 Mai

 

Université d’hiver austral en Sciences Sociales à Madagascar
Travail et intégration sociale : Approches méthodologiques et transversales
13 – 21 juillet 2018

L’université d’hiver en sciences sociales Tany Vao Mada 2018 vise à dispenser une formation à la recherche de haut niveau en sciences sociales et à répondre à des besoins forts en termes d’encadrement, de méthodes, et de travail en réseau des doctorants et jeunes chercheurs malgaches (mais aussi de la sous-région) en sciences historiques et sociales. S’inscrivant dans une démarche pluridisciplinaire en croisant les apports des différentes disciplines des sciences sociales (économie, statistiques, socio-anthropologie, histoire, linguistique, géographie, science politique, etc.), elle s’adresse à un public constitué de doctorants mais aussi de professionnels souhaitant approfondir leurs connaissances. Elle entend par ailleurs favoriser la connexion entre la recherche scientifique et la société en permettant à la première de nourrir le débat public et d’aider à la décision politique.

Dead Line pour candidater : 20 mai 2018

Document à télécharger ici :

http://www.dial.ird.fr/enseignement/formations/universite-d-hiver-austral-en-sciences-sociales-a-madagascar/tany-vao-mada-tvm-2018


Ce contenu a été publié dans Bourses et financements, Colloques, journées d'études par Samuel F. Sanchez. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Samuel F. Sanchez

Samuel F. Sanchez est historien, spécialiste des sociétés de l’océan Indien occidental et en particulier de Madagascar à l’époque moderne et contemporaine. Il est maître de conférences en histoire de l’Afrique contemporaine à l’université Paris 1 – Panthéon Sorbonne et rattaché à l’Institut des Mondes Africains. Après une thèse, soutenue en 2013 à l’université Paris Diderot, portant sur les interactions entre royaumes malgaches et réseaux mondialisés dans l’ouest de Madagascar au XIXe s., il a exercé les fonctions d’ATER dans cette université puis a bénéficié d’un contrat post-doctoral à l’UMR DIAL (Univ. Paris-Dauphine-IRD). Ses recherches portent sur l’histoire économique et sociale de Madagascar aux XIXe et XXe s. Il s’intéresse également à l’édition de textes anciens et aux systèmes monarchiques malgaches pré-XIXe s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.