1er déc. : conférence Delphine Burguet, Société des Africanistes

Conférence D. BurguetDans le cadre des conférences de la Société des Africanistes, Delphine Burguet présentera ses travaux, le 1er décembre autour d’une présentation intitulée :

Les devins-guéris­seurs à Mada­gas­car. Pouvoir et contre-pouvoir au fil du temps

La confé­rence présente l’une des figures histo­riques majeures du paysage reli­gieux et socio-poli­tique malgache, une figure ambigüe et complexe ratta­chée au statut de celui que l’on nomme commu­né­ment « devin-guéris­seur ». Appelé ombiasy, le mpimasy ou encore le mpana­zary est, histo­rique­ment, un acteur central dans la gestion commu­nau­taire au côté des souve­rains et chefs tradi­tion­nels et est « l’homme de la synthèse ». Ce person­nage bien ancré dans des pratiques locales et ances­trales connaît toute­fois, au fil du temps et en fonc­tion des projets poli­tiques, tout autant le respect, le pres­tige et la puis­sance que la crainte et le rejet. Figure centrale pour les tradi­tio­na­listes, il est aujourd’­hui situé en péri­phé­rie des enjeux sociaux, reli­gieux, médi­caux et poli­tiques.

Informations pratiques :

Le jeudi 1er décembre à 18h
Musée du Quai Branly, Atelier n°1

 

Séminaire océan Indien – 24 nov. : C. Lavrad-Meyer

La prochaine séance du séminaire océan Indien – dont vous trouverez en pièce jointe l’ensemble du programme – aura lieu le jeudi 24 novembre de 17h à 19h, avec une intervention de :

Cécile Lavrard-Meyer (Sciences Po-Paris)

Stratégies d’acteurs, complicité institutionnelle et délégitimation du politique à travers une mémoire d’État à Madagascar

Vous y êtes toutes et tous les bienvenu.es. N’hésitez pas à partager l’information.

Lieu : Olympe de Gouges, 8 place Paul Ricœur, Paris, 8e étage, salle 864, métro Bibliothèque F. Mitterrand, L. 14.

Programme 2016-2017 : Séminaire océan Indien, 2016-2017

Séminaire océan Indien, 17 novembre : V. Acking, « L’expérience chagossienne : un univers ti kréol en marge de Maurice ? »

La prochaine séance du séminaire océan Indien aura lieu le jeudi 17 novembre de 17h à 19h, avec une intervention de :

Véronique Acking (CESSMA),

« L’expérience chagossienne : un univers ti kréol en marge de Maurice ? « 

Vous y êtes toutes et tous les bienvenu.es. N’hésitez pas à partager l’information.

Lieu : Olympe de Gouges, 8 place Paul Ricœur, Paris, 8e étage, salle 864, métro F. Mitterrand, L. 14.

Journée d’études CPGE : l’Afrique, la France et les Français 1871-1962 (samedi 19 novembre)

Dans le cadre du programme d’histoire contemporaine des étudiants de CPGE préparant les concours 2017 des Ecoles Normales supérieures, l’UPEC et le Lycée Léon Blum organisent conjointement une journée d’étude consacrée à « L’Afrique, la France et les Français, 1871-1962 ». Des chercheurs de différentes universités, spécialistes de la question, présenteront leurs travaux en privilégiant dans leurs communications des approches régionales et territoriales, afin d’appréhender la diversité des situations et des trajectoires, en Algérie, en Afrique Occidentale Française ou à Madagascar.

La journée d’études se tiendra samedi 19 novembre 2016, de 9h à 17h30, sur le campus de l’Université de Créteil. Vous pouvez télécharger le programme complet en bas de cet article !

La journée est ouverte à toute personne intéressée : il faut simplement s’inscrire en suivant ce lien.

 

programme pdf ici :

hsoio.hypotheses.org/…/ob_2cc3f5_programme-web-histoire-cpge-191116.pdf

14 novembre : conférences au CROIMA (INALCO)

Deux conférences auront lieu le lundi 14 novembre, à l’INALCO, à partir de 18h30 :

Radama 1er, fondateur de l’écriture malgache moderne
Présentation de l’ouvrage par son auteur,
Linah Ravonjiarisoa, CROIMA-ASIEs

Armée et valeurs nationales à Madagascar
Par Nathalie Lolona Razafindralambo, maître de conférences, Faculté des lettres et sciences humaines, Université d’Antananarivo

Date : 14 novembre, à 18h30.

Lieu : Amphi 2 – Inalco, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Workshop « Slave Trade in the Indian Ocean (16th to 19th Century) », Amsterdam, 10-11 novembre 2016

Jeudi 10 et vendredi 11 novembre 2016 aura lieu à l’Institut international de l’histoire sociale (IISG) à Amsterdam, un colloque international sur les traites négrières dans l’océan Indien (XVIe-XIXe siècles). Voici un bref résumé et les axes de recherche:

The workshop aims to cover European both Asian contexts. Topics related to the slave trade can cover, but are not limited to, processes of enslavement, practices of slave trade, slave prices, slave markets, estimates of the size of slave trade, shifts in slave trade routes, impact of slave trade, contestation of slave trade, impact of states and companies, regulation of slave trade, manumission.

  1. Size of slave trade
    1. Findings on the size and development of slave trade
    2. Estimates on the size and development of slave trade
    3. Slave trade routes, connections between regions and shifts over time
  1. Patterns of slave trade
    1. Findings on the functioning and character of slave trade and slave markets
    2. Findings on the (backgrounds of) slavers, slave traders and enslaved
    3. Findings on the (role of) intermediaries in the slave trade
  1. Sources on slave trade
    1. Availability of source material (European, Asian and other sources)
    2. Possibilities and limits of source material
    3. Opportunities for future research projects and collaborations

Voici le programme du workshop:

Thursday 10 November

11.00 – 11.10     Welcome                                      Henk Wals, director IISH
11.10 – 12.00     Aims of the workshop                  Matthias van Rossum

13.15 – 14.30     New Perspectives on the History of Slave Trade

  • Richard B. Allen, British and French slave trading in the Indian Ocean, 1620s-1830s
  • Ulbe Bosma, Slave trade in the Netherlands East Indies, 1800-1900
    • Comments: Alicia Schrikker

14.45 – 16.15     Slave Trade to South Africa

  • Nigel Worden, The changing nature of Indian Ocean slave trading to the Cape Colony, 1652-1807
  • Michael Charles Reidy, The Cape and Indian Ocean slave traffic, 1654 to 1795.  An Overview
  • Linda Mbeki, The private trade in slaves from the East to the Cape during the 18th-century
    • Comments: Lodewijk Wagenaar

16.20 – 17.15     Exploring New Sources – Data Presentations

  • Merve Tosun, Alexander Geelen, Bram van den Hout: Akten van Transport, Cochin, 18th century
  • Linda van der Pol, Xanthe van der Horst: Mailrapporten, Netherlands East Indies, 19th century

Friday 11 November

9.15 – 10.45        Trade and Transition

  • Hans Hägerdal, Slaves and slave trade in the Timor area: Between indigenous structures and external impact
  • Jennifer L. Gaynor, Capture, colonial conflict, and archipelagic politics in the seventeenth century
  • Rafaël Thiébaut, Some new insights on the French and Dutch Slave Trade on Madagascar (1596-1810)
    • Comments:  Filipa Ribeiro da Silva

11.00 – 12.15     Buying, Selling and Setting Free

  • Kate J. Ekama, To be legally free: Manumission in eighteenth-century Colombo
  • Titas Chakraborty, Dynamics and Demographics of slave trade in the VOC settlements of Bengal in the eighteenth century
    • Comments: Gerrit Knaap

13.30 – 15.00     Slave Trade and Slavery in the 19th Century

  • Akanksha Narayan Singh, Aspects of Slavery and Slave Trade in 19th Century India
  • Andreas Wilde, Sources for Research on the Slave Trade in the Persian Gulf (19th Century)
  • Nira Wickramasinghe, [Slavery, trade and emancipation, Sri Lanka, early 19th century]
    • Comments: Angelie Sens

15.30 – 17.00     Closing discussion

  • Conclusions Remco Raben
  • Ways forward Preben Kaarsholm

3 nov. : Clélia Coret (IMAf), « Les chroniques swahili : entre objet d’histoire et sources historiques »

La prochaine séance du séminaire océan Indien aura lieu le jeudi 3 novembre de 17h à 19h, avec une intervention de :

Célia Coret (Paris I-IMAf)
« Les chroniques swahili : entre objet d’histoire et sources historiques »

Vous y êtes toutes et tous les bienvenu.es. N’hésitez pas à partager l’information.

Lieu : Olympe de Gouges, 8 place Paul Ricœur, Paris, 8e étage, salle 864, métro F. Mitterrand, L. 14.

Intervention de Rafael Thiebaut

Dans le cadre du séminaire Sociétés de l’océan Indien de l’université Paris Diderot, Rafael Thiebaut, doctorant à l’IMAf, présentera une intervention intitulée :

« Madagascar aux XVIIe-XVIIIe siècles,

à travers la documentation européenne sur la traite des esclaves »

La séance aura lieu ce jeudi 20 octobre, de 17h à 19h, dans le bâtiment Olympe de Gouges de l’université Paris Diderot. Vous y êtes les bienvenu.es.

Date : 20 octobre, de 17h à 19h.

Lieu : Olympe de Gouges, 8 place Paul Ricœur, Paris, 8e étage, salle 864, métro F. Mitterrand, L. 14.

Programme du 1er semestre :

  • 3 nov. : Clélia Coret (IMAf), Les chroniques swahili : entre objet d’histoire et sources
    historiques
  • 17 nov. : Véronique Acking (CESSMA), L’expérience chagossienne : un univers ti kréol en marge de Maurice ?
  • 24 nov. : Cécile Lavrard-Meyer (Sciences Po-Paris), Stratégies d’acteurs, complicité
    institutionnelle et délégitimation du politique à travers une mémoire d’État à Madagascar
  • 8 déc. : Mathieu Claveyrolas (CNRS-CEIAS), Ethnographier la vie religieuse
    mauricienne: le village de Queen-Victoria

Appel à candidatures Atelier de formation « Mesure et Analyse des Dynamiques de la Pauvreté Rurale »

Date limite de candidature : 23 octobre 2016

© IRD / T. Vergoz

Dans le cadre de la formation NOPOOR intitulée « Mesure et Analyse des Dynamiques de la Pauvreté Rurale » , un appel à candidature est lancé en direction des étudiants, universitaires et praticiens du développement afin de participer à l’atelier qui se déroulera à Antananarivo du 4 au 8 novembre.


Profil des candidats

  • Universitaires : formations en sciences sociales ; masters, doctorants, enseignants, chercheurs.
  • Praticiens du développement : ONG ; ministères, secteur privé, etc.
  • Maitrise de la langue française.
  • Connaissance de Stata souhaitée.

Conditions de participation

Disponibilité des candidats sur les quatre jours de formation.

Possibilité de venir muni d’un ordinateur (si ce n’est pas le cas, prévenir les organisateur lors du dépôt de candidature)

Nombre de candidats sélectionnés : 20

Dossier de candidature et sélection

Curriculum vitae

Lettre de motivation (en précisant le lien entre cette formation et votre activité et/ou votre intérêt pour la thématique)

Un processus de sélection sera mis en œuvre en fonction du nombre candidatures reçu.

Envoyez votre candidature au plus tard le 23 octobre à Camille Saint-Macary avec cet intitulé exact dans l’objet du mail : « Candidature formation NOPOOR Madagascar ».

 

http://www.madagascar.ird.fr/toute-l-actualite/les-appels-a-propositions/appel-a-candidatures-atelier-de-formation-no-poor

Le PNUD recrute des consultants (anthropologues) pour le Sud malgache

Le PNUD recrute un groupe de consultants (1 international et 2 nationaux) pour mener l’étude anthropologique pour l’identification d’une stratégie d’intervention pour la stabilisation dans le Sud de Madgascar.

Objectif de la mission

La conduite de cette étude a pour objectifs :

  • De comprendre la réalité anthropologique et ethnologique des zones d’études pour en déceler les moteurs et manifestations des difficultés et défis locaux dans le but d’orienter l’identification des actions à mener ; et
  •  D’établir une stratégie d’intervention opérationnelle pour cadrer les ressources allouées pour le Sud dans le cadre de la consolidation de la paix et du développement durable.

La durée de l’étude sera de quatre mois maximum.

Profil des consultants

Trois consultants sont recherchés pour cette étude : un international et deux consultants nationaux (malgaches).

Le candidat retenu pour le poste de consultant international devra posséder les qualifications suivantes :

  • Master 2 en l’anthropologie, ou autre domaine pertinent, un Ph D serait un atout.
  • Expérience dans le développement de plans stratégiques communautaires soutenus par l’analyse quantitative est souhaitée
  • Un minimum de sept années d’expérience pertinente – avec une expertise globale et en profondeur dans le développement, la mise en œuvre et de l’analyse et de l’évaluation de l’environnement social. Une préférence sera donnée aux candidats ayant une expérience dans les pays en développement.
  • Aptitude avérée à planifier, diriger, organiser et administrer des activités diverses pour assurer la prestation efficace des programmes de travail.
  • Esprit d’équipe avec la capacité de travailler dans un environnement à haute pression.
  • Aptitude avérée à construire et à entretenir des relations efficaces avec des collègues et un large éventail de parties externes.
  • Capacité à travailler de façon autonome, à prendre des initiatives et à gérer une variété d’activités en même temps, et une approche novatrice et ouverte à tous les aspects du travail.
  • Capacité à communiquer efficacement et de façon concise la politique, technique, et les questions financières à la fois oralement et par écrit.
  • Approche novatrice et ouverte à tous les aspects du travail. Excellentes compétences interpersonnelles.
  • Connaissance et expérience dans le travail avec les organisations communautaires et le développement et la facilitation de programmes de formation et des dialogues multipartites pour les communautés, les ONG et d’autres acteurs locaux. Expérience avec la promotion des techniques de suivi et d’évaluation participatives est hautement souhaitable.
  • Preuve de leadership professionnel et capacité à coordonner une équipe de professionnels dans la mise en œuvre de grands efforts de développement.
  • Capacité à penser de façon créative pour traiter les questions stratégiques et opérationnelles tout en maintenant une clientèle solide et les résultats des orientations.
  • Solides compétences en communication écrite et orale, a démontré la capacité de faire des présentations efficaces à des publics variés.
  • La maîtrise du français écrit et parlé est essentielle ; la connaissance du malagasy ou des dialectes antandroy ou antanosy représentera une grande valeur ajoutée.

Le profil recherché pour les consultants nationaux :

  • Master 2 universitaire en anthropologie ou en sciences sociales ou équivalent (Bac+ 5 et plus)
  • Au moins cinq années d’expérience professionnelle sur des questions connexes dans le Sud de Madagascar.
  • Connaissance prouvée des us, coutumes et traditions du Sud du Madagascar.
  • Connaissances pratiques des dialectes antadroy et/ou antanosy.
  • Grande capacité d’intégration, d’adaptation et respect des normes sociales locales.
  • Capacité de synthèse et aptitudes à rédiger des textes complexes en français.
  • Expérience solide en matière de conduite d’études anthropologiques similaires.
  • Localisation de la mission : Antananarivo, région Ihorombe (districts: Ihosy, Iakora), région Anosy (districts: Betroka, Amboasary Sud), région Androy (districts: Bekily, Ambovombe, Tsihombe), région Atsimo Andrefana (districts: Betioky Sud, Ankazoabo Sud).
  1. Dossiers de candidature

Vous pouvez télécherger les termes de références.

Les candidats intéressés sont invités à soumettre leur offre technique et financière à l’adresse email suivante : upm.mg@undp.org, copie à oana.mihai@one.un.org. Au plus tard le 20 octobre 2016 à 17 heures de Madagascar.

Le titre de l’email doit être : Ref : IC 022/2016 – Peacebuilding Fund – Etude Anthropologique Sud

Le dossier de candidature doit nécessairement comporter les documents suivants :

  • Proposition technique incluant : (1) La compréhension des termes de référence, (2) L’approche technique développée et la méthodologie envisagée, (3) Le calendrier prévisionnel d’intervention, (4) le curriculum vitae.
  • Proposition financière incluant : Le budget total en TTC indiquant la répartition budgétaire (honoraires, frais de vie, transports, etc.)

Deadline : 20th October 2016, via: http://procurement-notices.undp.org/view_notice.cfm?notice_id=33329.

Klara Boyer-Rossol : « Histoire et Mémoires des Makoa à l’Ouest de Mada­gas­car » – Musée du quai Branly, 3 nov.

Le 3 novembre prochain, Klara Boyer-Rossol, docteure en histoire de l’université Paris Diderot et lauréate du prix de thèse 2015 Suzanne CESAIRE du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage, présentera ses travaux lors d’une conférence au Musée du Quai Branly, auprès de la Société des Africanistes :

« Histoire et mémoires des Makoa à l’ouest de Madagascar »

Informations pratiques :

  • Quand ? 3 novembre 2016 à 18:00
  • Où ? Musée du Quai Branly, Atelier n°1

Résumé :

Au cours du XIXe siècle, plusieurs centaines de milliers de captifs ont été dépor­tés de l’Afrique orien­tale à Mada­gas­car, où ils ont été loca­le­ment asser­vis. Les « Masom­bika » ou « Makoa » appa­rais­saient à la Grande Île comme le seul groupe d’es­claves issu de la traite exté­rieure. Sur la côte Ouest, des habi­tants conti­nuent de trans­mettre le souve­nir de leurs ancêtres venus « d’au-delà des mers ». En se basant sur un croi­se­ment de sources orales et écrites, on se propose de retra­cer des trajec­toires d’an­ciens esclaves makoa, de l’in­té­rieur du conti­nent afri­cain jusqu’à Mada­gas­car. D’autres sources ont apporté des indi­ca­tions précieuses sur la construc­tion d’une ances­tra­lité makoa, comme les tombeaux fami­liaux ou encore les gestes rituels.

10 oct. – soutenance de thèse d’E. Rossé

Le 10 octobre prochain, Elisabeth Rossé soutiendra sa thèse en vue de l’obtention du doctorat en anthropologie, préparée à l’université Paris Ouest Nanterre la Défense et au Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) sous la direction de Sophie Blanchy :

« Ancestralité et migrations urbaines. Le cas des Tandroy de Toliara (Madagascar) »

La soutenance aura lieu le lundi 10 octobre 2016 à 14h en salle B15 (Bâtiment B), sur le campus de l’université Paris Ouest Nanterre la Défense.

Le jury sera composé de :

  • M.  Michael LAMBEK, professeur, University of Toronto Scarborough, Canada (rapporteur)
  • M. Solofo Randrianja, professeur, Université de Toamasina, Madagascar (rapporteur, ne pourra être présent)
  • M. Marc-Eric GRUENAIS, professeur, Université de Bordeaux
  • M. Michael HOUSEMAN, Directeur d’études, Ecole pratique des hautes études
  • M. Laurent BERGER, maître de conférences, Ecole des hautes études en sciences sociales
  • M. Nicolas PREVOST, maître de conférences, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

Résumé :

Cette thèse traite de la manière dont les Tandroy, population originaire de l’extrême Sud de Madagascar, produisent leurs identités collectives en situation de migration urbaine dans la ville de Toliara. Les Tandroy, qui vivent depuis près d’un siècle en état de circulation à travers l’île, sont le plus souvent assignés à un statut de migrants précaires, pour lesquels la ville demeure un espace étranger. Je montre, à travers une ethnographie de situations rituelles, comment la migration peut être considéré comme un espace de transition, dans lequel se joue le passage d’un état de mobilité à un état d’ancrage. Je montre également comment ce passage implique la remise en cause d’une identité collective construite avec la colonisation et cristallisée au début des années 1970, époque où éclate dans le Sud une révolte paysanne menée par Monja Jaona, leader politique tandroy d’envergure nationale. Mes enquêtes se situent dans deux domaines, celui de la politique et celui de la possession. Dans les deux cas, l’ancrage en ville s’exprime de manière paradoxale à partir du maniement de symboles ancestraux pourtant fragilisés par le phénomène migratoire et jugés inadaptés à l’espace urbain : le poteau sacrificiel hazomanga et l’esprit de possession kokolampo. Je m’intéresse à la manière dont ces éléments participent à l’élaboration de constructions symboliques confrontant des catégories identitaires articulées à l’expression d’une mémoire collective, et je porte une attention particulière à la musique produite dans les situations ethnographiées, laquelle peut amener à une forme alternative de relation à l’identité collective, favorisant l’expérience de l’ancrage.

Colloque : L’engagisme dans les colonies européennes, XIXe-XXIe s. (Nantes, 20-21 oct.)

A l’initiative de Virginie Chaillou-Atrous, un colloque international consacré à l’engagisme dans les colonies européennes aura lieu à Nantes, les 20 et 21 octobre prochains, au château des Ducs de Bretagne. Plusieurs communications concernent l’océan Indien, en particulier :

  • Michèle Marimoutou (CRHIA, Université de Nantes), « Survivre dans les lazarets de quarantaine des Mascareignes au XIXe siècle »
  • Satyendra Peerthum (University of Mauritius / Aap ravasi Ghat Trust Fund), “‘Determined and Relentless’: A study of the resistance, community and Identity formation, and the woldviews of the Mozambican Liberated Africans in Mauritius with comparative perspectives during the age of indenture (1856-1914)”
  • Lou Kermarrec (CEIAS, EHESS), « Jardins, savoirs et transmission : le rapport au végétal dans les dynamiques identitaires et mémorielles des Indiens de la Guadeloupe et de La Réunion »
  • Son Excellence l’ambassadrice Manju Seth, “Identity, culture, religion and communitarian attitudes, transmission process, memories amongst the Indian indentured labour and their descendant in Reunion island”
  • Corinne Forest (Aapravasi Ghat Trust Fund, Ile Maurice), « Patrimoine et mémoire à l’Ile Maurice : l’Aapravasi Ghat, site du patrimoine mondial au cœur des dynamiques de restitution du passé colonial »
  • Mathieu Claveyrolas (CNRS), « La plantation mauricienne comme lieu de mémoire : histoire collective et histoire individuelle des descendants d’engagés au XXe siècle »
  • David Gagneur (IHOI, Département de La Réunion), « Un lieu de mémoire virtuel ? L’apport des sources iconographiques à l’histoire de l’engagisme : l’Iconothèque historique de l’océan Indien »
  • Jessica Play (Lazaret de La Grande-Chaloupe, Département de La Réunion) : « Restauration et réhabilitation des lazarets de La Grande-Chaloupe »
  • Nadia Dutreuil (Lazaret de La Grande-Chaloupe, Département de La Réunion) : « Médiation culturelle au sein du Lazaret de La Grande Chaloupe »

Informations complètes via ce lien.

Programme détaillé.

Colloque : Cartographies du sud-ouest de l’océan Indien (Saint-Denis, 15 sept.)

Ce 15 septembre a lieu à l’université de Saint-Denis de la Réunion un colloque consacré aux ressources cartographiques concernant le sud-ouest de l’océan Indien, faisant intervenir chercheurs et professionnels des archives et de la documentation.

Pour information, le programme est à suivre :

Table 1 : Histoires…

Présidence : Xavier LE TERRIER

  • La représentation du sud-ouest de l’océan Indien dans les mappemondes arabo-persanes d’avant le XVIe siècle. (Serge BOUCHET )
  • Les cartes anciennes de La Réunion. Quelle histoire, quelles perspectives ?  (Christian GERMANAZ)
  • La carte, objet civilisationnel ? L’expression cartographique dans le champ des études de civilisation, l’exemple du Sri Lanka . (Vilasnee TAMPOE)
  • L’histoire contemporaine de La Réunion à travers les cartes topographiques. (Fabien BRIAL)

Table 2 : Ressources…

Présidence : Marcel-Alain VAUTHIER

  • Les cartes du sud-ouest de l’océan Indien aux Archives nationales d’outre-mer. ( Béatrice OLIVE)
  • Les ressources cartographiques sur l’océan Indien aux Archives départementales de La Réunion. ( Damien VAISSE)
  • Les ressources cartographiques sur l’océan Indien conservées par les institutions malgaches. ( Bodoarimanana RAMAMBAHASINA)

Table 3 : Pratiques cartographiques contemporaines…

Présidence : Télésphore BROU

  • Cartographie et volcan. De l’image à la science. ( Nicolas VILLENEUVE)
  • « Faire » des cartes pour l’édition scientifique : entre contraintes et évolutions. (Emmanuel MARCADÉ)
  • Les Mascareignes : des ateliers de toponymes. ( Jean-Cyrille NOTTER)
  • La cartographie des espaces maritimes au prisme de la géographie scolaire. ( Sylvain GENEVOIS)

Table 4 : De l’atlas…

Présidence : François TAGLIONI

  • L’Atlas historique du sucre Xavier. ( LE TERRIER)
  • L’Atlas de La Réunion (CEGET/CNRS). ( Wilfrid BERTILE)
  • Présentation du montage du projet d’Atlas de La Réunion dans le sud-ouest de l’océan Indien, du point de vue de l’instance régionale ( David LORION)
  • Un atlas pour la Nouvelle-Calédonie. ( Jean-Christophe GAY)

programme-gs-def-web

Parution : Le travail colonial. Engagés et autres main-d’oeuvre migrantes dans les empires 1850-1950

nouvelle-image-1

Vient de paraître chez Riveneuve éditions:

Plusieurs articles sur l’océan Indien dans cet ouvrage.

Le travail colonial. Engagés et autres mains-d’oeuvre migrantes dans les empires
1850-1950

 Sous la direction d’Eric Guerassimoff et Issiaka Mande

L’histoire du travail colonial s’est développée vigoureusement dans les pays du Sud depuis la fin du XXe siècle. Elle replace au centre la figure du colonisé, non seulement comme victime, mais aussi comme agent à part entière des sociétés coloniales. C’est dans cette dernière perspective que les contributions réunies dans le présent volume veulent s’inscrire. Ces études soulignent spécialement l’expérience de l’engagisme, la forme dominante entre 1850 et 1950, de ces relations de travail, examinent avec attention les moyens déployés par les engagés pour s’adapter à la coercition, ou bien y résister, et parfois, tourner les circonstances à leur avantage, dans les espaces coloniaux diversifiés (Antilles, océan Indien, Asie, Pacifique). Situées au carrefour de la recherche récente en histoire des migrations internationales au Sud et en histoire globale du travail, ces études ambitionnent de préciser le rôle joué par les institutions, les employeurs et l’intervention des migrants eux-mêmes dans la constitution des marchés coloniaux du travail.

Eric Guerassimoff, historien, professeur de civilisation chinoise moderne au sein de l’UFR Langues et Civilisations de l’Asie Orientale (LCAO) de l’université Paris-Diderot, est membre du CESSMA UMR UPD/IRD 245. Ses recherches portent sur l’histoire moderne de l’émigration chinoise.

 Issiaka Mande, historien, professeur au département de science politique de l’Uqam (Montréal, Canada) est membre du Cirdis et du Cessma (UMR 245 IRD/UPD). Il s’intéresse à l’histoire socio-économique de l’Afrique contemporaine.